Rio Grande Gummosis Info: En savoir plus sur la maladie des agrumes Rio Grande Gummosis

Rio Grande Gummosis Info: En savoir plus sur la maladie des agrumes Rio Grande Gummosis

Par: Amy Grant

Si vous avez un tronc d'arbre d'agrumes formant des cloques qui suintent une substance gommeuse, vous pourriez juste avoir un cas de gommose d'agrumes Rio Grande. Qu'est-ce que la gommose du Rio Grande et qu'arrive-t-il à un agrume atteint de gommose du Rio Grande? L'article suivant contient la gommose Rio Grande des informations sur les agrumes qui comprend des symptômes et des conseils de gestion pour vous aider.

Qu'est-ce que Rio Grande Gummosis?

La gommose aux agrumes Rio Grande est une maladie fongique causée en partie par l'agent pathogène Diplodia natalensis avec plusieurs autres champignons. Quels sont les symptômes de la gommose des agrumes du Rio Grande?

Comme mentionné, les agrumes à gommose Rio Grande forment des cloques sur l'écorce des troncs et des branches. Ces cloques suintent une gomme collante. Au fur et à mesure que la maladie progresse, le bois sous l'écorce prend une couleur rosâtre / orange à mesure que des poches de gomme se forment sous l'écorce. Une fois que l'aubier est exposé, la pourriture s'installe. Dans les derniers stades de la maladie, la pourriture du cœur peut également survenir.

Informations sur le Rio Grande Gummosis

Le nom de gummosis d'agrumes Grande Rio vient de la région où il a été observé pour la première fois, la vallée du Rio Grande au Texas, à la fin des années 1940 sur des pamplemousses matures. La maladie est également parfois appelée gommose de Floride ou maladie des gencives fermentées.

Cette maladie gommante des agrumes s'est avérée être de nature chronique. Il est le plus souvent observé chez les arbres matures de 20 ans ou plus, mais il a également été constaté qu'il afflige des arbres aussi jeunes que 6 ans.

Les arbres affaiblis et / ou blessés semblent avoir une incidence plus élevée d'infection. Des facteurs tels que les dommages causés par le gel, le manque de drainage et l'accumulation de sel dans le sol favorisent également l'incidence de la maladie.

Malheureusement, il n'y a pas de contrôle pour la gommose des agrumes Rio Grande. Garder les arbres sains et vigoureux en pratiquant d'excellents contrôles culturaux est la seule méthode de gestion de cette maladie. Assurez-vous d'élaguer toutes les branches endommagées par le gel et d'encourager la guérison rapide des membres blessés.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le

En savoir plus sur les agrumes


Qu'est-ce que Rio Grande Gummosis - Traiter un agrume atteint de la maladie de Rio Grande Gummosis - Jardin

Maladies fongiques et nématodes
José M. Amador
Pathologiste des plantes d'extension
Le système universitaire Texas A&M

Les maladies des agrumes affectant l'ensemble de l'arbre peuvent être classées en deux catégories générales: parasitaires et non parasitaires. Les maladies parasitaires sont causées par des champignons, des bactéries, des virus et des nématodes. Certains agents pathogènes sont limités à certaines parties de la plante, comme la racine, le tronc ou le fruit, tandis que d'autres peuvent affecter plusieurs ou toutes les parties de la plante.

Les maladies non parasitaires sont des troubles physiologiques causés par des excès ou des carences de certains nutriments ou par des conditions environnementales défavorables. Parmi les maladies non parasitaires des agrumes les plus courantes au Texas, on trouve la chlorose ferrique, la marbrure des feuilles, le sel et les lésions chroniques de la nappe phréatique. Outre les pertes économiques qui peuvent en résulter s'ils ne sont pas évités ou corrigés, ces troubles physiologiques prédisposent souvent l'arbre à l'attaque par des organismes pathogènes, comme la relation qui existe entre le sel et les dommages chroniques à la nappe phréatique et la fréquence accrue de plusieurs types gommose, brûlure des rameaux, feuilles jaunes brûlées à l'extrémité et infestations de nématodes. Les troubles physiologiques sont abordés dans d'autres sections de cette publication.

Maladies fongiques
Pourriture des racines du coton

Cette maladie, causée par le champignon Phymatotrichum omnivorum, affecte de nombreuses espèces végétales. Le champignon attaque les parties souterraines de l'arbre d'agrumes et tue parfois les jeunes arbres. Une fois que les arbres arrivent à maturité, ils sont moins sensibles aux attaques. La pourriture des racines du coton provoque généralement la mort subite des arbres sensibles, la plupart des feuilles séchées étant temporairement conservées sur l'arbre. La meilleure protection contre la pourriture des racines du coton est d'utiliser des porte-greffes résistants comme l'orange aigre.

C'est l'une des nombreuses maladies gommantes bien connues des agrumes. La formation de gomme sur le tronc ou les branches est un symptôme caractéristique. La gomme exsude des cloques contenant des poches de gencive, généralement situées sur le tronc. Le bois sous le blister présente une couleur rose-orange.

Plusieurs facteurs tels que les dommages causés par le gel, la nappe phréatique élevée et l'accumulation de sel contribuent à la maladie. On pense que la gommose est une condition d'arbres faibles et blessés et qu'elle est contagieuse. Les symptômes de la maladie se sont reproduits lorsque des arbres sains ont été inoculés avec le champignon Diplodia natalenris.

Aucun remède fiable n'existe pour la gommose. Garder les arbres en pleine croissance est la meilleure façon d'éviter le problème.

Causes de l'hummose du Rio Grande
exsudat ambré à sécréter
poches sous l'écorce.
Pied pourriture phytophthora

La pourriture du pied, également connue sous le nom de gommose pourriture brune, est causée par une ou plusieurs espèces du champignon Phytophthora. Cette maladie peut affecter le système racinaire, le tronc au-dessous et au-dessus du sol, les branches, les feuilles, les fleurs et les fruits. C'est particulièrement gênant pendant les périodes pluvieuses prolongées. Les arbres dont l'union des bourgeons est en dessous ou à proximité du sol et les arbres situés dans des endroits mal drainés sont très sensibles. La pourriture du pied se trouve couramment dans les vergers de la basse vallée du Rio Grande, mais devient un problème plus grave dans des conditions inhabituelles telles que celles qui surviennent à la suite d'ouragans.

Dommages causés par la pourriture du pied Phytophthora spp.

Infection des zones inférieures du tronc par Phytophthora spp. se traduit par des zones sombres et imbibées d'eau dans les zones actives de l'infection. La gomme dégage souvent abondamment des lésions actives. L'écorce morte se détache fréquemment du bois en bandes verticales. Le tissu calleux commence à se former sur la marge de l'écorce saine environnante si le champignon devient inactif en raison de conditions météorologiques défavorables. La maladie peut redevenir active lorsque les conditions deviennent favorables. Si la lésion encercle le tronc, un annelage se produit et entraîne la mort de l'arbre.

La guérison est plus lente si l'infection se produit sous le niveau du sol. Le champignon peut attaquer les jeunes racines nourricières, les faisant pourrir. L'infection des racines latérales et fibreuses peut se généraliser dans les sols humides. Cette infection entraîne une mauvaise santé de l'arbre, un couvert mince, une incapacité à faire une nouvelle croissance et une mauvaise production de fruits.

Phytophthora spp. peut également attaquer le matériel de pépinière et les jeunes arbres du verger par temps pluvieux. L'examen des couronnes des arbres infectés montre des symptômes similaires à ceux décrits pour les arbres plus âgés.

La pourriture des pieds à Phytophthora peut être contrôlée au mieux par des pratiques préventives, y compris l'utilisation de porte-greffes résistants et la plantation sur des terres bien drainées. L'orange aigre est le porte-greffe le plus résistant de la basse vallée du Rio Grande. Parmi les autres porte-greffes résistants figurent Swingle citrumelo et Troyer et Carrizo citrange.

Les semis en herbe en hauteur, éviter les blessures et garder le sol hors du tronc inférieur font partie des pratiques de lutte recommandées. La fumigation du sol des lits de semence doit être pratiquée dans les pépinières de plein champ.

Nématodes
Les nématodes parasites des plantes sont de très petits vers qui ne peuvent être vus à l'œil nu. On sait que plusieurs nématodes parasites des plantes attaquent le système racinaire des agrumes, en particulier le nématode des agrumes, Tylenchulus semipenetrans. Le nématode fouisseur, Radopholus similis, provoque une maladie connue sous le nom de déclin de propagation et est un ravageur sérieux des agrumes dans d'autres zones de production. Ce nématode a été trouvé dans la vallée sur des plantes ornementales, mais pas dans des vergers d'agrumes. De graves pertes pourraient en résulter pour l'industrie du Texas si jamais elle s'établissait dans des plantations d'agrumes.

Le nématode des agrumes est communément présent dans les sols des vergers d'agrumes de la vallée. L'orange aigre est considérée comme très sensible à l'infection par les nématodes. Parmi les porte-greffes communs pouvant être utilisés dans la vallée, seul Swingle citrumelo est considéré comme hautement tolérant au nématode des agrumes.

Une vue microscopique d'un
nématode femelle gonflé des agrumes.

Les populations de nématodes des agrumes sont généralement plus élevées dans les vergers plus anciens (6 ans et plus). Les jeunes arbres peuvent également être blessés s'ils sont plantés dans des vergers où les nématodes prédominaient auparavant. D'autres nématodes parasites des plantes, principalement le nématode des lésions (Pratylenchus spp.), Ont souvent été trouvés associés aux racines d'agrumes.

Parce que la présence du nématode des agrumes ne peut pas être détectée visuellement, le diagnostic positif est basé sur des symptômes externes et un examen en laboratoire des échantillons de racines et de sol. Les symptômes aériens associés aux arbres infectés par les nématodes sont la disparition, le manque de vigueur, une faible production de fruits et une mauvaise réponse à l'arrosage et à la fertilisation. Texas Cooperative Extension exploite un laboratoire de détection des nématodes végétaux à College Station où des échantillons peuvent être envoyés pour analyse et recommandations. Les agents agricoles du comté de vulgarisation peuvent aider les producteurs à collecter et à envoyer des échantillons.

Les pertes causées par le nématode des agrumes dans les vergers fortement infectés peuvent être réduites efficacement en appliquant des nématicides sur le sol. Avant de traiter un verger, cependant, considérez l'état général du verger. L'application de nématicides sur des vergers endommagés par le gel et cultivés dans de mauvaises conditions culturales peut ne pas être rentable. Le sol doit être échantillonné avant d'établir un nouveau verger pour déterminer si les nématodes sont présents en nombre dommageable. Si l'analyse révèle un grand nombre de nématodes parasites, le traitement du sol avant l'établissement des arbres peut être rentable. Idéalement, des plantes exemptes de nématodes devraient être utilisées lors de l'établissement de nouveaux vergers.

À l'heure actuelle, les produits autorisés à être utilisés sur les agrumes établis sont également connus pour avoir un effet sur les acariens et autres insectes. Une attention particulière doit être accordée aux instructions sur l'étiquette, non seulement pour les instructions sur la façon d'appliquer le matériau, mais également pour les tarifs et réglementations en vigueur qui peuvent affecter l'utilisation légale de ces produits.

Nous remercions Pete Timmer et Mike Davis, anciens phytopathologistes, Texas A&M University Citrus Center, Weslaco, Texas, pour les photographies de cette publication.


Accueil | Lutte antiparasitaire
Les programmes éducatifs menés par la Texas Cooperative Extension s'adressent à des personnes de tous âges quel que soit leur niveau socio-économique, leur race, leur couleur, leur sexe, leur religion, leur handicap ou leur origine nationale.


Comment couper les arbres d'orange et de pamplemousse

Articles Liés

Si vous avez déjà des pommiers ou des arbres fruitiers à noyau dans votre jardin, vous pouvez vous attendre à ce que votre nouvel arbre d'agrumes nécessite la même taille précoce sévère. Ce n'est pas le cas. Contrairement aux arbres fruitiers à feuilles caduques, les agrumes à feuilles persistantes produisent du bois solide, se façonnent bien et mûrissent les fruits même dans les branches ombragées. Les orangers et les pamplemousses (Citrus spp.) Ne nécessitent généralement aucune taille importante pendant les 20 premières années de leur vie autre que la coupe de bois mort. Si vous le souhaitez, vous pouvez tailler les orangers pour créer une forme plus agréable, mais limitez la taille du pamplemousse à l'essentiel en raison du risque de développer la gommose du Rio Grande.

Taillez les branches mortes de vos agrumes chaque fois que vous les remarquez. Retirez le bois mort au point d'origine. Si vous ne savez pas si une branche est morte, grattez-la avec votre ongle ou un couteau bien aiguisé pour exposer la couche d'écorce en dessous. Le bois vert en dessous signifie que la branche est toujours vivante.

Coupez les membres cassés ou endommagés d'au moins 6 pouces dans du bois sain. Retirez les branches qui se croisent pour éviter qu'elles ne se frottent. Cette taille peut être effectuée à tout moment de l'année.

Coupez les drageons - des pousses vigoureuses qui apparaissent sous le point de greffe de l'arbre - chaque fois que vous les voyez. Ces pousses sont du même bois que le porte-greffe, pas le cultivar, et les feuilles du meunier peuvent apparaître différentes des autres sur l'arbre. Les ventouses ne produiront pas de fruits et vous devez les retirer.

Retirez la couche la plus basse de branches et coupez la couche la plus haute suivante pour élever la «jupe» de l'arbre, si vous souhaitez le faire à des fins esthétiques. Notez que ce n'est pas une taille essentielle car elle n'affecte pas la santé de l'arbre et n'augmente pas la fructification. De nombreux producteurs d'agrumes permettent aux branches d'orange de balayer le sol. Cela rend les fruits plus faciles à atteindre et empêche la croissance des mauvaises herbes.


Récolte de moisissure verte

Il n'est pas rare de trouver de la moisissure verte sur un agrume après la récolte. La cause est la spore de moisissure pénicilline digitatum, qui affecte principalement les fruits. Les spores sont délogées lorsque les fruits sont récoltés et volent sur une brise pour s'accrocher au tronc ou à toute autre partie de l'arbre. Ils peuvent même rester logés dans le sol jusqu'à ce que les conditions soient propices à leur maturation. Ils produisent l'aspect de moule classique comme on le voit sur le vieux pain. Ils ne tueront pas l'arbre et généralement les températures plus froides de l'hiver les enlèveront.


La maladie du verdissement des agrumes prend racine au Texas

1 sur 3 Ces oranges présentent des symptômes de la maladie du verdissement des agrumes. Utilisateur de photo de l'USDA Afficher plus Afficher moins

Le professeur d'horticulture Fred Gmitter présente le porte-greffe d'un agrume au Centre de recherche et d'éducation sur les agrumes de l'Université de Floride, à Lake Alfred, en Floride. Gmitter étudie la maladie du verdissement des agrumes, également au Texas. Lynne Sladky / STF Afficher plus Afficher moins

3 sur 3 Dans cette photo du vendredi 25 juillet 2014, Nick Howell, 13 ans, membre de la famille McLean propriétaire de la société de jus d'orange biologique d'oncle Matt, place un flacon contenant la guêpe tamarixia à libérer dans leurs orangeraies dans l'espoir de lutter contre la maladie du verdissement des agrumes, à Clermont, en Floride. L'industrie des agrumes de Floride, d'une valeur de 9 milliards de dollars, est confrontée à sa plus grande menace à ce jour par un minuscule insecte envahissant appelé le psylle asiatique des agrumes, qui transporte des bactéries qui sont laissées pour compte lorsque le psylle se nourrit des feuilles d'un agrume. (AP Photo / Lynne Sladky) Lynne Sladky / STF Voir plus Voir moins

Une maladie bactérienne qui a infecté 75% des agrumes de Floride - ruinant les formes et les saveurs des fruits et finalement tuant les arbres - a un bastion dans la vallée du Rio Grande.

Connu sous le nom de verdissement des agrumes, il est apparu pour la première fois il y a deux ans avec une poignée d'arbres infectés dans la ville frontalière de San Juan, mais il apparaît maintenant en nombre alarmant, principalement dans une «zone chaude» du milieu de la vallée.

Texas Citrus Mutual, un groupe commercial de producteurs, a déclaré que la maladie avait été détectée dans 430 arbres dans des bosquets commerciaux et 207 dans des arrière-cours résidentielles la semaine dernière. Plus de 100 des arbres infectés ont été trouvés à La Blanca, une communauté non constituée en société au nord de Donna. Des centaines d'autres ont été trouvés dans des vergers et une ancienne pépinière au sud.

"La question qui pèse lourdement dans l'esprit des producteurs et de bien d'autres dans le sud du Texas est de savoir si le Texas peut éviter une situation catastrophique pour notre industrie des agrumes, ce qui n'était pas le cas pour nos voisins de l'est de la Floride", a déclaré Ray Prewett, président de Texas Citrus Mutual. .

La période de latence de la maladie rend difficile de savoir depuis combien de temps un arbre a été infecté, a-t-il déclaré.

«Les arbres auront la maladie dans de nombreux cas pendant au moins deux ans avant de présenter des symptômes», a-t-il déclaré. "S'ils ne présentent pas de symptômes, vous ne pouvez même pas exécuter complètement des tests."

Aussi connu sous le nom de huanglongbing, ou maladie du dragon jaune, le verdissement des agrumes provoque des fruits déformés, au goût désagréable et teinté de vert et tue les arbres. Il est porté par le psylle asiatique des agrumes, un type de poux sauteurs originaire d'Asie et ayant fait son chemin vers l'hémisphère occidental.

Alors que l'industrie des agrumes du Texas est minuscule par rapport à celle de la Floride, les oranges douces et le pamplemousse à chair rouge de la vallée ont un effet économique local annuel de 150 millions de dollars.

Les producteurs et les scientifiques affirment que le Texas, contrairement à la Floride, a été en mesure de prendre des mesures préventives contre la maladie, et le Congrès et le département américain de l'Agriculture ont alloué des millions de dollars à la recherche de méthodes pour enrayer sa propagation. L'industrie a financé une campagne de sensibilisation en espagnol et en anglais.

"Ils ont été détectés à un stade relativement précoce. Cela peut être deux ans après l'infection, mais elle ne s'est toujours pas propagée dans tout l'arbre", a déclaré John da Graca, directeur du Citrus Center de la Texas A&M University-Kingsville.

À l'heure actuelle, tous les comtés de Hidalgo et de Cameron sont en quarantaine, et l'USDA poursuit ses tests «porte-à-porte».

Des arbres atteints de la maladie ont également été récemment trouvés dans des pépinières à Webster, dans la banlieue sud de Houston. Cela a incité une troisième quarantaine, dans le comté de Harris.

L'industrie offre des services d'enlèvement d'arbres aux propriétaires et encourage les producteurs commerciaux à détruire également les arbres infectés.

Les producteurs du Texas espèrent éviter le genre de dévastation que la Floride a connue.

"Ils souhaiteraient être là où se trouve le Texas, où l'élimination des arbres ferait une différence", a déclaré Prewett. "Ils sont arrivés au point où 70 à 80 pour cent de leurs arbres sont infectés. Eh bien, vous ne pouvez pas éliminer 70 à 80 pour cent de vos arbres et ne plus avoir de votre industrie."

Des tests périodiques d'arbres dans des villes comme San Antonio et Corpus Christi n'ont jusqu'à présent pas trouvé de signes de verdissement des agrumes.

"Il est tout simplement trop tôt pour savoir comment la situation évoluera", a déclaré Prewett. "Cependant, nous savons que tous les Texans, des cultivateurs commerciaux aux propriétaires de pépinières en passant par les propriétaires, doivent continuer à être agressifs pour ralentir la propagation de la maladie."

Il a déclaré que l'industrie prévoyait une "poussée de pulvérisation" stratégique en septembre, un mois typiquement humide qui est le moment idéal pour le frai du psylle porteur de la maladie.


Voir la vidéo: Comment se débarrasser des pucerons une fois pour toute?