Chou Daubenton planter, entretenir, récolter, cuisiner -

Chou Daubenton planter, entretenir, récolter, cuisiner -

Chou Daubenton, un chou vivace au potager perpétuel !

Voilà encore un légume qui illustre bien le potager perpétuel, dont vous entendez parler régulièrement sur Notre site Web. Le chou Daubenton – on lit parfois « chou de Daubenton », chou d’Aubenton, chou branchu, chou « à mille têtes » – est un chou vivace, qui peut rester en place au potager pendant trois à cinq années. Le chou Daubenton est l’une des très anciennes variétés du potager, qui avait quasiment disparu des potagers depuis la seconde guerre mondiale, sauf chez quelques passionés, heureusement. Ajourd’hui grâce aux maraichers bio, ce chou de Daubenton a été réintroduit dans les cultures et il revient petit à petit chez les fan de potager naturel et dans les assiettes.

Le chou Daubenton, est un chou arbustif, qui peut mesurer près d’un mètre de hauteur à terme s’il s’est élevé en arbre. On dit qu’il dure jusque 5 années, parce qu’à ce moment là, il faut se contenter des nouvelles pousses, moins nombreuses, l’arbuste devient alors moins intéressant au potager malgrè que c’est à cette période là qu’il va marcotter donc donner un autre pied qui pourra être cultivé et récolté pendant 4 à 5 années à son tour.

Le chou produit de nombreux jeunes jets latéraux qui portent des feuilles tendres aux saveurs très agréables. Le chou Daubanton est un légume-feuille qui produira tout au long de l’année, le printemps et l’automne réserveront les meilleures récoltes, mais vous pourrez vous régaler pendant l’été et l’hiver également… Encore une illustration de ce que le potager perpétuel apporte au jardinier bio, la complémentarité, la facilité et la longévité. Il est toujours agréable d’avoir, à portée de main, de délicieuses feuilles de ce chou Daubenton. Plus les feuilles du chou seront récoltées, plus le plant en produira. Une autre qualité s’il en fallait encore, c’est un chou extrèmement facile à multiplier, il le fait d’ailleurs naturellement par marcottage. Alors n’hésitez plus, économique, délicieux, disponible et vivace, ajoutez le chou de Daubenton votre potager bio.

Nom botanique :

• Brassica Oleracea var.Ramosa

Type de plante :

Famille : Brassicacées – Bassicaceae
• Cycle : Plante vivace
• Rusticité : Rustique
Feuillage : Persistant/caduc
Exposition : Soleil à mi-ombre
Sol : Humifère, profond, frais
• Port : Chou arbustif
• Enracinement : Racines
• Origine : Europe
• Toxicité : Non
• Plante mellifère : Non

Particularités et atout santé :

• Santé & nutrition :
• Huile essentielle :
• Vitamines : vitamine C
• Minéraux :
• Rotation des cultures : ce chou perpétuel peut rester en place quelques années.
• Toxique : Non

Avantage au jardin :

• Facile à cultiver.
• Légume pepétuel
• Facile à bouturer
• Peu atteint par les ravageurs.

Description :

Le Chou Daubenton est un chou arbustif. il forme naturellement un petit arbre. Les feuilles de ce chou exceptionnel sont cuisinée quasi exclusivement cuites, c’est quand il est cuit que ses saveurs prennent toute leur force. Cru, il est comestible mais n’apporte que peu de satisfactions gustatives.

Quel sol pour le planter le chou de Daubenton :

• Tout sol humifère et profond. Généralement, on concidère qu’un sol frais lui est favorable. Mais ce chou résistant, résistee bien pendant les épisodes de sécheresses. L’été tout de même, prévoyez de lui procurer un arrosage au moins une fois par semaine pour assurer sa croissance et la génération de pousses latérales.

Quelle exposition ?

• Soleil ou mi-ombre

Quand semer les graines ?

Le chou Daubenton ne produit pas systématiquement de graines et c’est même plutôt rare, à tel point qu’on entend souvent qu’il n’en produit pas. De ce fait, il est plutôt rare de trouver des graines de ce chou en vente en commerce, même en e-commerce. Les choux daubenton vous seront le plus souvent proposés en godets ou conteneurs. Le chou daubenton se reproduit facilement par bouture, nous expliquons comment ci-dessous.

Quand planter le chou daubenton ?

Vous pouvez le planter à 2 périodes :

Au printemps : aux mois de mars à mai
En automne :
septembre à octobre, novembre s’il fait encore doux

Plantation du chou Daubenton ?

• Travaillez la terre, et enrichissez-la d’un peu de compost bien mature.
• Placez le chou assez profondément, pour un bon ancrage des racines.
• Séparez les d’un mètre en tout sens.
• Pensez à le butter tout au long de la culture d’une hauteur maxi de 20 cm.
• Ce chou apprécie les sols frais et, s’il n’y a pas de manque d’eau dans votre région, n’hésitez pas à arroser régulièrement.

Récolte et conservation de la tétragone cornue ?

Récoltez au besoin les jets latéraux ou les jeunes feuilles .
• Plus vous récoltez, plus le chou daubenton ramifie et produit de nombreuses jeunes jets latéraux.

Entretien des plants :

• Binage et sarclage pour améliorer l’infiltration de l’eau de pluie, notamment l’été. Ils permettent également d’moindrir les effets des rayons du soleil en randant le sol moins lisse et plat.
• Vous pouvez arroser en cas de sécheresse, elle se développera d’autant mieux, même si ce n’est pas obligatoire, ce chou accepte les période de sécheresse.
• En haute saison, le chou daubenton apprécie quelques bassinage….

Multiplication du Chou daubenton :

• Marcottage : Le chou se multiplie seul, à partie de la cinquième année en produisant le marcottage. Les branche qui tuche le sol développe en un point des racines qui pourront se développer en arbuste.
• Bouture d’été : assez simplement, dans un conteneur rempli de terreau, planter une blanche dont vous ne conserverez que 2 feuilles à l’extrémité. Maintenez la terre humide. Vous pouvez essayer également en pleine terre il semble exister des témoignage de réussite.

Fertilisation :

• Plutôt en automne, qu’au printemps, intégrez du compost bien mature au sol.

Variétés de chou daubenton :

• Aux feuilles vertes ou panachées.

Chou daubenton et bonne compagnie au jardin potager

• Comme tous les choux, le chou Daubenton n’apprécie guère la compagnie d’autres variétés de chou.
• Ce chou n’apprécie pas non-plus les aliacées comme l’ail, les oignons, échalotes et autres encore. Par ailleurs, le chou de Daubenton apprécie d’être bassiné, ce n’est pas le cas du tout des aulx et autres oignons… l’éloignement des uns et des autres se justifie donc pleinement.

Rotation des cultures ?

• Reste en place

Maladies du chou daubenton ?

• Pas de Maladie… Le chou daubenton est particulièrement résistant.
• Il n’est pas attaqué non-plus par la piéride du chou, la mouche…
• Les pucerons peuvent l’envahir parfois mais sans réellement lui faire de mal, un bon traitement à base de savon noir fait généralement l’affaire et un bon nettoyage avant consommation dans ce cas là.
• dans les régions les plus chades, l’altise (coléoptère) font de petites perforation qui elles enlèvent un peu d’esthétique à la plante n’empèche pas la dégustation de ses feuilles.

Fiche rapide :

Et côté Cuisine ?

• Les grandes feuilles comme les plus petites peuvent être cuisinées comme les épinards et diffuseront leurs saveurs originales et exquises. Elles peuvent également entrer dans la composition de potages ou de soupes.

Résumé

Nom de l'article

Chou Daubenton, un chou vivace au potager perpetuel !

Description

Le Chou Daubenton vous connaissez ? Le chou vivace vous connaissez ? Découvrez ce chou du potager perpétuel, un chou aux récoltes quasi annuelles, qui ne souffre d'aucune maladie, un chou arbustif qui peut atteindre 1 m de hauteur et rester 5 années en place au potager voire plus...

Auteur

Nom de l'éditeur

jaime-jardiner.com

Logo de l'éditeur


Comment planter les choux cabus ?

Le chou quintal, appelé aussi chou cabus, est une variété rustique, facile à cultiver et offrant un bon rendement.

Les semis se font directement en place entre février et septembre selon que vous plantiez un chou cabus de printemps ou d'été, d'automne et même d'hiver.
Quand les pousses ont 2 feuilles en plus des cotylédons, vous pouvez éclaircir en supprimant les plantules (jeunes pousses) les moins développées.
Pour sa croissance, le chou cabus préfère un emplacement ombragé. La récolte se fait 3 à 6 mois après le semis selon les variétés.

Il faut savoir que cette variété de chou aime être entourée de plantes aromatiques car, ces plantes permettent de repousser les petits insectes et autres nuisibles qui peuvent venir attaquer votre chou. N’hésitez donc pas à en planter tout autour pour lui assurer une bonne protection.

Cette variété très rustique sera idéale pour agrémenter vos plats car, elle donne naissance à de grosses pommes plates et très fermes, utilisées notamment pour la célèbre choucroute. Il peut facilement se récolter jusqu’au début de l’hiver sans aucun problème. Rien de plus simple donc car, sa culture est à la portée de tous les jardiniers, même les plus novices en la matière.


Info sur le chou

  • : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
  • Sol: sableux, limoneux, pH compris entre 6,5 et 6,8, bien drainé
  • Exposition au soleil: plein soleil, au moins 6 heures de soleil par jour
  • Plantation:
    • Commencez à l'intérieur: 6 à 10 semaines avant la dernière date de gel
    • Début à l'intérieur (en automne): 6 à 8 semaines avant la première date de gel
    • Durcissement: 1 à 2 semaines avant le repiquage
    • Transplantation à l'extérieur: lorsque les semis ont 3 à 4 feuilles, 2 à 3 semaines avant la dernière date de gel
  • Espacement: 4 à 6 pouces entre les plantes et 2 à 4 pieds entre les rangées
  • Profondeur: ¼ à ½ pouce de profondeur
  • Meilleurs compagnons: haricots. aneth, sauge, thym, oignon,, chou frisé
  • Les pires compagnons. chou-fleur
  • Arrosage: Même arrosage, une fois par semaine jusqu'à 1½ pouce
  • Fertilisation: enduisez le compost de lisier toutes les 3 semaines, appliquez un engrais équilibré 3 semaines après le repiquage
  • Problèmes courants: Anthracnose, pourriture noire, alternariose, ternissure, hernie, mildiou, pourriture sclérotique, pourriture molle et aqueuse, rouille blanche, mildiou bactérien, mildiou, jambe noire, tordeuse, suède de la betterave, pommier looper, vers-vers-gris, teigne des crucifères, coléoptère, ver du chou, thrips, nématode cécidogène
  • Récolte: 50 à 60 jours après la greffe, lorsque la tête est complètement formée et se sent bien emballée et ferme lorsque vous la pressez

Comment entretenir du gingembre ?

On arrose régulièrement le gingembre, en laissant sécher le substrat en surface entre chaque apport d'eau. La terre doit rester fraîche, ne jamais être détrempée ou desséchée. Cette plante apprécie une atmosphère humide. Placez alors une couche de billes d'argiles dans la soucoupe et faites-les baigner dans l'eau. Posez ensuite le pot sur la couche de billes d'argiles. L'eau va s'évaporer et créer une atmosphère humide. Attention, le gingembre est une plante tropicale ! La température ambiante doit être maintenue entre 20 °C et 25 °C et le pot placé à la lumière.


Les choux s’épanouissent en compagnie des fèves, des betteraves, du céleri, des oignons et des pommes de terre.

Ils n’apprécient pas la proximité des fraises, des tomates, des poireaux, des radis et des vignes.

Certains des objets proposés dans cet article contiennent des liens affiliés, ce qui signifie que nous recevons une petite commission d’affiliation lorsqu’un achat est effectué à partir d’un tel lien. Ne vous en faites pas, il ne vous en coûtera pas plus cher et ça nous permet de continuer à vous offrir du contenu de qualité!


Où trouver ces légumes perpétuels qui vous passionnent

J’ai consacré un sujet dans la rubrique jardinage que j’assure dans le quoditien Le Parisien/Aujourd’hui en France aux légumes perpétuels et notammant au poireau perpétuel ainsi qu’à l’ail et l’oignon rocambole. Le sujet vous passionne comme le montre les questions qui affluent de la part des internautes qui veulent notamment savoir où se procurer ces légumes.

Voici donc un petit retour sur la question. D’abord rassurez-vous. Si, il y a quelques années, c’était un exploit que de trouver les semences ou les plants de ces légumes, ils sont désormais beaucoup plus faciles à trouver.

Mais d’abord, faisons le point sur ces légumes « perpétuels ». Si on les appelle comme ça, c’est que dans la plupart des cas, ils repoussent après la récolte et cela pendant plusieurs années. Ils offrent aussi une alternative intéressante aux légumes « classiques ». C’est le cas du poireau perpétuel qui arrive à contre-saison du poireau traditionnel. Et puis, ce n’est pas le moindre de leurs avantages, ils sont souvent peu sensibles aux maladies ou aux parasites.

Quels sont les légumes perpétuels…

Il en existe beaucoup plus qu’on ne croit et il n’est pas question d’être exhaustif. Tout juste peut-on en passer quelques-uns en revue. Le plus connu est sans doute le fameux poireau perpétuel. C’est en fait la version sauvage du poireau classique, le poireau de vigne. Il se reproduit par de petits bulbes. Sa culture est si simple qu’il devient vite envahissant. Il suffit de planter quelques bulbes, et l’année suivante au mois d’août ce petit oignon en aura produit plein d’autres (un peu comme l’ail) qu’il suffira de dédoubler pour augmenter sa production. J’ai commencé avec une dizaine de bulbes et j’en ai désormais des centaines que je vais repiquer. Ensuite, ces poireaux se récoltent lorsqu’ils ont la taille d’un crayon, au printemps. Leur particularité est qu’ils n’ont pratiquement pas de fut blanc. Mais sachez-le, c’est dans le vert que se concentrent toutes les vitamines de la plante.

Il y a également le chou Daubenton. C’est un chou « à jets ». Il produit sans cesse des rejets que l’on casse pour les cuisiner ensuite. Plus on en prélève, plus ils repoussent.

Voici aussi un autre légume amusant, l’ache des montagnes ou céleri-perpétuel mais dont on retiendra surtout un autre surnom « l’herbe à maggi », car il entrerait dans la composition du fameux bouillon éponyme. Lui aussi, le principe est simple : on coupe les feuilles qui repoussent, un peu comme la ciboulette. Attention, il ne s’utilise pas comme l’autre céleri-branche. Il trouve sa meilleure place dans les potages auquel il confère un parfum exceptionnel.

Venons-en donc à l’ail et à l’oignon rocambole. Tous deux pousse sur le même modèle. Ils produisent des tiges au bout desquelles apparaissent pour l’un de petites gousses d’ail, pour l’autre des oignons style « grelots ». Eux aussi repoussent après la récolte. Et vous pouvez récolter en septembre des petits oignons et des gousses d’ail pour les repiquer et augmenter votre production.

Et puis, n’oublions pas d’autres légumes qui vous seront éternellement fidèle, et que vous trouvez facilement sur les étals, j’ai nommé le topinambour et surtout l’artichaut…


Outil 2D/3D

Vous rêvez de transformer rapidement et simplement votre extérieur en un bel espace fleuri et accueillant ? Notre outil de simulation de jardin est là pour vous aider ! Le fonctionnement est très simple. Tracez le contour de votre jardin grâce à notre carte qui s'appuie sur les tracés du cadastre. Choisissez ensuite votre point de vue, et selon le style de jardin que vous avez sélectionné, un magnifique jardin paysager sera généré. En cliquant sur le bouton 3D, vous pouvez avoir un aperçu et vous déplacer dans votre futur jardin nourricier !

Quelques plantes ornementales du Jardin Nourricier :

Quelques plantes ornementales du Jardin Nourricier :

Floraison bicolore, ininterrompue pendant de longs mois. Tapis de fleurs bleues à coeur blanc.

Feuillage allant du pourpre sombre à l'orange cuivré en automne. Floraison blanche.

HYDRANGEA PANICULATA VANILLE FRAISE

Fleurs aux tons roses et blancs entremêlés.

ROSIER ROSE REMONTANT TYP. 'MAXI VITA'

Floraison en bouquets. Fleurs simples d'un rose tendre.

Feuillage caduc jaune citron devenant rouge à l'automne.

Floraison bicolore, ininterrompue pendant de longs mois. Tapis de fleurs bleues à coeur blanc.

Feuillage allant du pourpre sombre à l'orange cuivré en automne. Floraison blanche.

Hydrangea paniculata vanille fraise

Fleurs aux tons roses et blancs entremêlés.

Rosier rose remontant typ. 'maxi vita'

Floraison en bouquets. Fleurs simples d'un rose tendre.

Feuillage caduc jaune citron devenant rouge à l'automne.

Ce site utilise des cookies

Les cookies sont importants pour le bon fonctionnement d'un site. Afin d'améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver les informations de connexion et fournir une connexion sûre, pour collecter les statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et pour adapter le contenu à vos centres d'intérêt.

Cliquez sur "Accepter les cookies" pour accepter les cookies et poursuivre directement sur le site ou cliquez sur "Paramètres des cookies" pour consulter en détail les descriptions des types de cookies et choisir d'accepter ou de refuser les cookies lorsque vous visitez le site.

Entreprise bénéficiaire du soutien financier de la Région Centre Val de Loire

Entreprise bénéficiaire du programme SME Instrument 2020 de l’Union Européenne

Paramétrage des cookies

Qu’est-ce que les cookies ?

Un cookie est une information déposée sur le disque dur d’un utilisateur par le serveur d'un site. Le cookie de Google Analytics est utilisé pour enregistrer des données liées à la visite d’un utilisateur et notamment les choix ou les préférences qu’il peut effectuer ainsi qu’à repérer certains dysfonctionnements.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies sont utilisés pour analyser l’utilisation du présent site dans le but de faire évoluer au plus près les exigences de l’utilisateur.

Comment gérer et désactiver les cookies ?

Si vous ne souhaitez pas que vos données soient sauvegardées, vous pouvez vous y opposer en cliquant sur le bouton « Désactiver les cookies » disponible en bas de cette page. Un cookie sera alors installé pour prévenir la collecte future de vos données lors de vos prochaines visites sur le site.

Ce site utilise un pixel Facebook et Google Analytics, un service d’analyse de site internet fourni par Google Inc. (« Google »). Google Analytics utilise des cookies pour aider le site internet à analyser l’utilisation du site par ses utilisateurs.
Les données générées par les cookies concernant votre utilisation du site (y compris votre adresse IP) seront transmises et stockées par Google sur des serveurs situés aux Etats-Unis. Google utilisera cette information dans le but d’évaluer votre utilisation du site, de compiler des rapports sur l’activité du site à destination de son éditeur et de fournir d’autres services relatifs à l’activité du site et à l’utilisation d’Internet.
Google est susceptible de communiquer ces données à des tiers en cas d’obligation légale ou lorsque ces tiers traitent ces données pour le compte de Google, y compris notamment l’éditeur de ce site.

Les cookies sont actuellement non configurés .


Video: Réussir la culture de la Glycine tubéreuse